Live Reports

Live Report : Superpoze à l’Elysée Montmartre

Après l’arrivée de son deuxième album For We The Living le mois dernier, Superpoze avait rendez-vous avec son public parisien le 30 mars pour un live sublime à l’Elysée Montmartre.

Les premières notes résonnent vers 20 heures dans la salle parisienne avec l’arrivée sur scène du brillant et prometteur Petit Prince, membre du label Pain Surprises (qui abrite aussi Jabberwocky ou encore Jacques), qui a très vite su transporter la salle avec ses synthés et sa guitare. Il ne joue malheureusement qu’environ 25 minutes, mais cela donne déjà envie de découvrir un peu plus cette figure montante de la scène française.

Un début de live puissant

Superpoze arrive sur scène et lance Signal, premier morceau de son dernier album, parfait pour débuter le concert. La montée en puissance dure plusieurs minutes, avant d’enchainer avec For We The Living, Azur et Ten Lakes, sûrement les morceaux les plus rythmés du producteur, influencés par la techno tout en établissant une ambiance particulière propre au Caennais. On saluera des clins d’œil discrets à ses anciens morceaux, comme Silver Head, présent sur l’EP Jaguar sorti en 2013.

La scénographie est pour beaucoup dans l’instauration d’une ambiance toute particulière, oscillant entre des tons bleus et blancs, assez minimaliste et toute en sobriété, collant parfaitement avec les sonorités des morceaux. Dès les premiers titres, on se laisse totalement porter, surs d’être entre de bonnes mains.

Tout en douceur et en intensité

Les moments puissants animés de kicks imposants sont régulièrement entrecoupés de longues plages plus calmes, mettant en avant les percussions et des synthés ambiant, avant de faire progressivement revenir la mélodie et le kick. Superpoze n’a pas peur de laisser le public sentir pendant plusieurs minutes le morceau arriver, enchainant des montées et des descentes de tension parfaitement maitrisées.

Ainsi, le producteur joue On The Mountain Top, morceau très calme au piano, histoire de laisser tout le monde se remettre après une première partie de live puissante. Il enchaine ensuite avec les morceaux phares de son premier album sorti en 2015, comme Time Travel et Opening, ce dernier venant conclure le live avant le premier rappel.

Dream Koala sur scène

Pour interpréter A Photograph, Superpoze invite son comparse Dream Koala sur scène, qui emporte toute la salle avec sa voix raffinée et inquiétante qui résonne de part en part. Le live se termine dans la douceur des notes de piano de The Importance of Natural Disasters et les sons éthérés de North.

Superpoze prouve encore une fois que sa musique est faite pour être entendue et vue en live. Discret, le producteur semble presque s’effacer derrière ses morceaux, parle très peu au public, préférant permettre à chacun de profiter au mieux du voyage sans interruption. Sa tournée se poursuit encore pour quelques dates en France et à l’étranger aux mois d’avril et de mai.

Click to comment

You must be logged in to post a comment Login

Leave a Reply

To Top
X

Soirées Électroniques utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site web, vous acceptez leur utilisation. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer