Live Reports

Live Report : La Femme + Igor Dewe à La Médoquine de Bordeaux

Jeudi 19 janvier dernier nous avons répondu présents pour le concert que La Femme donnait à l’espace Médoquine de Bordeaux. Entre un nouvel album, Mystère, à défendre et des aficionados venus bouger sur leurs classiques, la tâche ne s’annonçait pas aisée pour nos six hexagonaux ! Verdict ?

Photo au Fisheye, vue du public © Livy Bertrand

Photo au Fisheye, vue du public © Livy Bertrand

Cuir, moustache, déhanchés suggestifs et chorégraphies délirantes. C’est ainsi que l’on pourrait résumer la première partie de ce concert tenu par Igor Dewe accompagné d’Aymeric Bergada. Même si la justesse de la voix n’était pas au rendez-vous, on est vite emporté par la folie glam qui porte les deux protagonistes de cette performance burlesque. 

Igor Dewe et Aymeric Bergada

Igor Dewe et Aymeric Bergada © Livy Bertrand

Une fois passée la surprise, la salle de la Médoquine se laisse charmer par les textes NSFW délirants d’Igor Dewe portés par des sons éléctro aussi puissants que kitch. Les chansons s’enchaînent dans une surenchère transformiste : kimono en soie, slip en cuir… On a même failli se voir offrir un lapdance sur scène par le chanteur mais une spectatrice a été plus chanceuse que nous ! Encore quelques pas de danses d’anthologie et la première partie se clôt sur un tonnerre d’applaudissement. La salle est sous les meilleurs auspices pour accueillir la tête d’affiche tant attendue !

La femme, une main tendue vers le public © Livy Bertrand

La femme, une main tendue vers le public © Livy Bertrand

La Femme pénètre enfin sur scène sous les ovations d’une Médoquine bien remplie. Ils entament leur set sur “Sphinx”, l’un des succès de leur nouvel album. Ce titre, qui démarre en douceur avec ses bourdonnements de synthétiseurs et ses arpèges psychédéliques, plonge la salle en transe. Le drop arrive et les mains se lèvent tandis que les corps s’animent en rythme avec les six artistes sur scène. La voix mystique de la chanteuse Clémence Quélennec se pose sur l’instrumentale et nous voilà transportés dans l’orient délirant de La Femme.

Clémence Quélénnec, chanteuse du groupe La Femme © Livy Bertrand

Clémence Quélénnec, chanteuse du groupe La Femme © Livy Bertrand

L’ambiance est posée. Le public est conquis dès le début de ce set hybride qui combine des titres du nouvel album avec des classiques du groupe. Les chansons s’enchaînent : un « Tatiana » ultra-nerveux, un « Mycose » fragile et hilarant, jusqu’au classique It’s time to wake up. Sur cette dernière, tout le public est avec le groupe pour scander les paroles en choeur. DJ Pone, le guest de la soirée, vient apporter du renfort sur certains titres et leur appose sa touche de groove. Même Igor Dewe et Aymeric Bergada viennent prêter main forte durant le concert en venant faire le show sur scène pour enflammer un peu plus le public.
Le concert se termine avec l’annonce en exclusivité de la présence de La Femme au Garorock 2017 : une belle surprise pour finir en beauté. Enfin, la salle se vide de spectateurs satisfaits après un concert à l’image du nouvel album : réussi.

Click to comment

You must be logged in to post a comment Login

Leave a Reply

To Top
X

Soirées Électroniques utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site web, vous acceptez leur utilisation. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer