Lire

Cet été, Paris va valser au rythme de One-One-Six

C’est officiel, rangez les pulls en laine, découvrez les genoux et enlevez vos chaussures pour profiter de la Plage du Glazart et le festival de Dub qui s’y tient cet été. En effet One-One-Six vous propose une session live par mois, de cette musique qui n’a pas forcément sa représentation chaque week-end dans l’univers nocturne électronique. L’association, créée en 2012, garantit un large panel de festivaliers posés avec l’offre d’une entrée gratuite. Une édition de 19h à 7H où on a pu voir MinimanFootprintWeeding Dub et ses acolytes ou encore Prayaman. One-One-Six réussit son pari de se positionner en tant qu’organisateurs de soirées, en rameutant des grands noms de la scène familiale Dub.

Dub Session 4

© Morgane Dodon-Boyer

Selon une démarche de partage, de visibilité et d’échange, One-One-Six promeut une écoute des autres organisateurs pour faire en sorte de ne pas s’embêter. Différencier les programmations et prêter attention au calendrier, revient à mettre en place une identité et une famille musicale soudée. En effet, les organisateurs s’échangent des coups de pouce. On est heureux d’apprendre le partenariat entre One-One-Six et l’Oreille de Dauphine, l’association de musique présente depuis bientôt 20 ans sur Paris. La Dub session n’est donc pas la soirée principale mais un festival en plusieurs temps qui s’efforce finalement de faire entendre ces sonorités pendant l’été : la soirée référence reste l’historique Dub station.

 » Cette musique pourrait avoir beaucoup plus de retentissement dans cette ville, chaque mois on pourrait faire découvrir quelque chose ! « 

Nous affirme Youri

Faire découvrir quelque chose aux deux tiers du public, inattendu selon les organisateurs : des gens qui n’auraient pas forcément pensé venir. Le premier tiers concernant bien sûr les oreilles connaisseuses et fidèles aux événements dub. Tout le monde a dû être content puisque One-One-Six vient de célébrer sa consécration avec la reconnaissance de Télérama et Trax Magazine pour un genre assez peu représenté dans le panorama culturel français en dehors du Telerama Dub Festival. Pour cette édition, l’association jette une fois encore l’ancre dans le Glazart, club underground victime comme de nombreux autres de plaintes du voisinage : une menace à laquelle il ne faut pas trop songer si on veut continuer de rêver.

Dub Session 2

© Morgane Dodon-Boyer

« Le Glazart répond à nos attentes quand il nous dit : ouais vous pouvez mettre votre soundsystem. L’important c’est qu’on a un public fidélisé : s’il prend du plaisir, c’est ça le plus important. »

Rassure Youri

À côté du projet de soirées dub, One-One-Six gère aussi un projet de soirées psy-trance souvent organisées au Cabaret Sauvage. Des soirées qui reprendront à la rentrée dans un espace qui reste à dévoiler. Pour le moment, la prochaine date à retenir reste le 28 juillet au Glazart pour la deuxième édition de cet été. En ce qui concerne le closing du festival en septembre, on s’attend à une foule plus présente encore pour Mahom Dub, High Tone Crew et Mayd Hubb.

Dub Session 2

© Morgane Dodon-Boyer

Click to comment

You must be logged in to post a comment Login

Leave a Reply

To Top
X

Soirées Électroniques utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site web, vous acceptez leur utilisation. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer