Live Reports

Live report : INSANE Festival 2016

Fruit de la rencontre entre Lucas (Pleiade Production), Gabriel (World Trance), Benjamin (Pandemic Events), le festival INSANE est revenu pour sa deuxième édition en nous proposant pas moins de 5 scènes couvertes au parc des expositions d’Avignon. Ce trio a travaillé dur avec ses collaborateurs afin de réunir ces 54 artistes nationaux et internationaux venus spécialement pour nous faire bouger sur un rythme effréné.

Le festival se démarque par le fait qu’il soit unique en son genre, en effet il est le premier à réunir tous les styles de musiques électroniques pour le plus grand plaisir des amateurs de bass music, hardmusic, trance, psytrance, goa, chill, new wave. De la scène principale « World Trance » au stage techno « Warehouse », en passant par la « Ground Stage » et la « Pandemic Stage » avec l’arrivée de la « Nuage Stage » pour cette deuxième édition, le festival INSANE a vu les choses en grand, on vous raconte !

Insane 2016 Avignon (2)

Arrivée aux alentours de 18h, le festival ouvre ses portes à 17h, une heure plus tard que prévu en raison du mistral. Et pour autant, rien n’arrête là foule qui attend déjà impatiemment dans une ambiance festive sous le soleil du sud. Pour commencer, direction la « Warehouse » pour commencer comme il se doit la soirée qui s’annonce riche en émotion. Après des années à explorer les sombres recoins de la nuit, Romulus nous en met plein les oreilles, pour la première fois, il est vêtu de son nouveau masque de loup pour sa petite « meute ». Après ce premier set, on se dirige vers la scène principale trance ou les décors spectaculaires et la performance dingue de Comah, nous plonge dans une ambiance de folie. C’est toute la foule qui bouge de façon incontrôlable aux rythmes de cette minimal progressive, si spécifique à l’artiste. C’est vers la « Pandemic Stage » qu’on décide de continuer avec le groupe Raggatek Live Band, entre rap reggae et kicks violents, on reste sur notre faim, on a l’impression qu’il n’y a pas  aucune organisation sur scène. Il est 22h, c’est affamé qu’on se rend à l’espace restauration pour faire une petite pause autour d’un sandwich, on constate rapidement que le flux des festivaliers est important.

Insane 2016 Avignon (4)

Retour sur la scène techno, l’équipe de Soirées Electroniques ne voulait en aucun cas rater la techno underground du Berlinois Rødhåd. Il confirme bel et bien son talent, en nous proposant un set qui ne fait que confirmer sa résidence au Berghain, en Allemagne. 23h00 sonne, on écoute rapidement High Contrast car il est l’heure pour nous d’aller à l’espace rencontre pour discuter avec les artistes SG Lewis alias Sam et Comah – Dont on vous délivrera des interviews prochainement – sourire aux lèvres pour Sam, il échange avec nous sur son parcours et l’amour de la musique qu’il a depuis plusieurs années, ses copains Disclosures, et son envol pour le festival Coachella. Notre exploration sonore continue avec le talentueux Thylacine, considéré comme un espoir français, il nous propose un set surprenant accompagné de ses instruments qui étaient mis en avant pour que le public observe ses faits et gestes. Les décors oniriques du « Nuage stage » nous transportent littéralement dans l’univers de Thylacine grâce aux mélodies et lumières en fusion.

Insane 2016 Avignon (1)

Insane 2016 Avignon (5)

La soirée continue, – certaines personnes sont au plus mal, c’est bien dommage, mais nous ne nous attarderons pas sur ce sujet qui fait polémique au lendemain du festival – retour sur le « Nuage stage » pour voir jouer SG Lewis après notre rencontre, c’est guitare à la main qu’on le retrouve en train de réaliser son tout nouveau live. Pas de temps à perdre, direction Pendulum pour se déchaîner sur une drum’n’bass commerciale. Signé sur le label Never Say Die, c’est avec enthousiasme que l’on continue sur l’artiste Espagnol Spag Heddy, doté d’un dubstep très gras et mélodique. Il est l’heure pour nous de quitter les lieux avec plein de bons souvenirs et l’envie indéniable de revenir pour la troisième édition.

Insane 2016 Avignon (6)

Insane 2016 Avignon (3)

[divider]Points positifs[/divider]
Le parc des expositions d’Avignon était assez grand pour accueillir pas moins de 14 000 festivaliers.
Les hangars étaient grands pour danser et se poser entre amis.
Sécurisée par de nombreux vigiles, l’équipe INSANE a pris à cœur le bon déroulement de la soirée.
Les décors étaient à la hauteur de nos espérances.
Un line-up cohérant adapté pour tous les goûts musicaux.

[divider]Points négatifs[/divider]
L’espace restauration a vite été encombré, ils ont dû rapidement faire face à l’affluence.
Un système son qui reste à revoir sur certaines scènes.
Victime de leur succès, il y a eu des bouchons sur la route pour se rendre sur le festival.    

Click to comment

You must be logged in to post a comment Login

Leave a Reply

To Top
X

Soirées Électroniques utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site web, vous acceptez leur utilisation. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer