Magazine

Live report : Télérama Dub Festival 2015

Le weekend dernier s’achevait la 13ème édition du Télérama, le festival itinérant de Dub qui pendant un mois a voyagé à travers la France pour une douzaine de dates. Au total ce sont plus de 30 artistes qui ont défilé à côté des sound systems, devant 16.000 festivaliers et dans des salles à guichet fermé. Cette fois-ci encore, on note la popularité grandissante de la Dub (soit l’association parfaite entre reggae et musique électronique) qui bénéficie d’artistes moteurs tels que Panda Dub ou encore Stand High Patrol. Nous étions présents lors de la soirée d’opening à Toulouse et à Paris pour l’une des dernières dates. On vous fait le récit de ces soirées.

Paris, le 21 Novembre

Une semaine après les évènements que nous connaissons, la soirée avait bel et bien lieu (d’autant plus que les Docks affichaient complet le soir même). Il faut dire qu’avec un line up de qualité et des artistes qui défilaient dans deux salles différentes de 20h à 5h du matin, la soirée avait de quoi attirer les foules : On retiendra le live tonitruant de Panda Dub, véritable bête de scène, assisté d’un bassiste et d’un batteur (Mayd Hubb) pour une performance appuyé par des visuels qui accompagnaient une musique Dub parfaitement distillée. Autant vous dire qu’avec son énergie débordante, le lyonnais a su mettre une ambiance de folie afin de retourner les Docks. Ceux-ci avaient été déjà bien secoués plus tôt dans la soirée par Atili Bandalero ou encore Tour de Force et Ranking Joe.

Le magnifique Panda Dub Hall, Diazzo ©

De l’autre côté, les Stand High Patrol ont assuré le spectacle devant une foule compacte, massée devant les sound systems. Les brestois prennent un grand plaisir à jouer et répandent leurs ondes positives à travers une salle conquise, couverte d’un mapping renversant qui nous permet de plonger dans leur univers.

Diazzo ©

Aperçu du Stand High Patrol Hall, Diazzo ©

Notre découverte de la soirée est le clan des Dub Smugglers : venus tout droit de Manchester, les anglais ont la lourde tâche d’enchaîner après Panda Dub. Ils réussissent haut la main ce défi en tenant en haleine chaque festivalier présent dans la Panda Dub Hall : chacune de leur track envoyé met sur orbite tous les Dub Addicts présents dans la salle. Bien que la scène Dub française soit très active en ce moment, les anglais nous rappellent que ce sont bien eux les pionniers du genre.

L’aftermovie par Clack.

Quelques photos du passage à Toulouse

© Guillaume Plaux

© Guillaume Plaux

© Guillaume Plaux

© Guillaume Plaux

© Guillaume Plaux

© Guillaume Plaux

© Guillaume Plaux

© Guillaume Plaux

© Guillaume Plaux

© Guillaume Plaux

© Guillaume Plaux

Click to comment

You must be logged in to post a comment Login

Leave a Reply

To Top
X

LOFI utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site web, vous acceptez leur utilisation. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer