Lire

Le Dour Festival se dévoile complètement en Belgique

Véritable phénomène culturel et social, le Dour Festival est un incontournable de l’habituelle ébullition dont les amateurs de bonne musique raffolent chaque été. Ce rendez vous excitant, qui fêtera cette année son 27ème anniversaire, se démarque des grands festivals européens par sa programmation singulière et extrêmement éclectique. Les festivaliers pourront apprécier une pléiade d’artistes aux carrières déjà accomplies mais pourront aussi découvrir des petits nouveaux, car si Dour accueille chaque année des poids lourd du milieu underground, le festival belge se veut aussi tremplin de jeunes talents. Les organisateurs nous sortent donc chaque année une programmation osée et alternative qui met en valeur la diversité dans le milieu actuel de la musique.

L’événement élu « Meilleur festival de taille moyenne d’Europe » en 2010 peut aussi compter sur une ambiance plus que chaleureuse, une atmosphère « grande famille de 200 000 personnes » plus difficile à trouver dans les autres festivals européens.

En 1989, seulement 5 noms avaient inauguré l’événement, avec Bernard Lavilliers ou encore Les Innocents, le festival ne prenait pas une tournure électronique. Qu’en est il aujourd’hui? Après plusieurs mois de mise à jour, de surprises et de suspens, la programmation finale de plusieurs centaines de noms à enfin été dévoilée.

On vous conseille de commencer à vous échauffer dés maintenant parce que l’évènement qui se déroulera du 15 au 19 juillet va être physique. Bon il faut bien commencer par quelque chose: Au niveau des poids lourds de la musique électronique, on va danser au rythme de la techno et la house de Nina Kraviz, Carl Craig, Robert Hood, Dixon, Agoria, SBTRKT, Âme, Detroit Swindle, Marcel Dettmann, les mélodies enivrantes de George FitzGerald, Worakls, Joris Delacroix, et de Adam Beyer, les fous furieux  Bloody Beetrots, Salut c’est cool, Infected Mushroom, Alesia, 2manyDJ’s… Les très chill KAYTRANADA, Darius, FKJ, C2C, le prodige Rone et sa musique aérienne et expérimentale, les très influents Cashmere Cat, ou encore Tchami et sa future house solaire seront la pour nous faire vibrer tout au long du séjour. L’australien Flume, qu’on ne présente plus sera aussi de la partie.

On va faire des découvertes étonnantes comme la techno très orientale de Omar Souleyman, on va planer avec les soeurs Cocorosie, la chanteuse ou le groove de Lauryn Hill, on va se défouler sur du Siriusmodeselektor et leur « euro crunk, rap acide, grosse basse techno, labstyle, happy métal et électro psychédélique » (Haha), on va se déhancher sur du Mark Ronson, sur du Sub Focus sur du Old Jazzy Beat Mastazz, on va sauter sur place au soleil en écoutant Chinese Man ou Snoop Dog.

Pour la Drum and Bass, Andy C, Ed Rush & Optical ou Camo & Krooked seront la pour ravir les amateurs. La programmation reggae-dub ne nous déçoit jamais à Dour et prend plus d’importance d’années en années. D’une part, les grandes scènes s’ouvrent aux artistes dub les plus renommés. On pense tout de suite à Panda Dub, porte drapeau du dub français, qui jouera sur la scène Boombox. Côté reggae, l’époustouflant Protoje fera honneur à la Jamaïque sur la plus grande scène du festival (The Last Arena). D’autre une part, le festival propose une scène exclusivement Dub (Dub Fondation) tel un grand festival de reggae. On apprécie d’autant plus cette initiative quand on voit le lot d’artistes programmés. Tout d’abord les légendes d’Iration Steppas, ceux qui ont popularisé cette musique en Angleterre, berceau du Dub européen. On retrouve aussi le Stand High Patrol dont Pupajim fait partie. Ce groupe désormais indétrônable de la scène dub et leur musique est écouté par un public dépassant les frontières du reggae.

Il y’aura aussi du Rock, du Break Core, de la Soul, du Punk, de la World Music, de la minimale (Seth Troxler s’il vous plait) du Hip-Hop, sans parler de la Cannibal Stage qui va faire vibrer le sol des alentours avec ses groupes de metal. Autant de style représentés que de raisons de venir faire la fête dans un lieu maintenant culte avec une communauté variée ralliée par le désormais célèbre « Doureuuuh!!! ». Dans les nouveautés de cette année, un 5ème jour rajouté pour célébrer Mons, capitale européenne de la culture en 2015, une nouvelle scène appelé « Le Labo », plus intimiste.

Soirées Électroniques est cette année partenaire du Dour Festival, l’équipe vous réserve des surprises et sera évidemment sur place pour vous faire vivre comme il se doit cet évènement hors du commun. Pour la programmation complète c’est ici! Plus d’infos sur l’accessibilité, tarifs ou produits dérivés sur le site officiel du Dour Festival.

Click to comment

You must be logged in to post a comment Login

Leave a Reply

To Top
X

Soirées Électroniques utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site web, vous acceptez leur utilisation. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer